2x03 Red Badge (Manipulation)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle est votre appreciation de l'épisode ?

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  Indigo le Mer 23 Juin - 15:35

Résumé: Pour tenter de résorber le traumatisme après avoir manqué de se faire tuer par un des sous fifres de John le Rouge (voir 1x23), Teresa Lisbon s'est vu incomber la tâche de suivre une thérapie auprès d'un psy... chose qu'elle n'approuve délibérément pas. Et lorsque celle ci se voit accusé du meurtre d'un criminel dont elle n'a aucun souvenir, alors les choses sérieuses ne font que commencer...


Vidéo Promo:


Dernière édition par Indigo le Mer 8 Sep - 22:45, édité 3 fois

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  AndreaLili le Ven 2 Juil - 15:29

Photos promos Wink

Spoiler:





AndreaLili
Ancien client de Jane

Messages : 369
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Sur le divan de Lisbon! Jaloux hein? ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  Indigo le Jeu 9 Sep - 3:44

A épisode exceptionnel, Commentaire exceptionnel (enfin...)
Avec la fatigue qui ferme mes paupières, et les cernes qui soulignent mes yeux, ce n'est pas gagné... mais au moins aurais-je essayé Wink

Il a été difficile tout d'abord de choisir les captures d'écran définitives qui agrémenteraient mon commentaire... très difficile même. Particulièrement difficile donc me direz vous de préférer puis choisir telle photo à une autre quand l'épisode est centré sur votre personnage préféré, et que vous avez déjà l'habitude de la mettre un peu partout dans vos commentaires (gros plan à l'appui) accompagnée en légende d'un très spirituel "vous habitez chez vos beaux-parents ?".
Et, puis bon, avouons le, dans cet épisode, rien n'est laissé au hasard. Que ce soit par l'enquête, ou par l'exploration des personnages.
Tout est apparent et pourtant...

Le maître mot de cet épisode serait plurivoque. Plusieurs évocations. Plusieurs sens.
(petite parenthèse linguistique : pour ma part, je m'apprêtais à dire polysémique mais il me semble que cela ne s'applique qu'aux mots alors que celui ci peut aussi s'adapter au sens que je tend ici à lui donner concernant tant les mots que les situations qui l'accompagnent *si quelqu'un pouvait me le confirmer... sur ce que j'ai trouvé c'était pas clair, honnêtement*)

Plusieurs sens tout d'abord dans cette enquête qui pose tout du long de discrets indices sous une apparente banalité, alors que tout était prémédité. Bien sûr, on peut en venir assez rapidement à se douter de ce qui se trame (et encore pas forcément totalement) mais j'avoue avoir vraiment aimé la volonté de vouloir surprendre le spectateur, d'imbriquer tous les rouages entre eux pour ne plus attendre qu'un léger coup de manivelle pour mettre la machine en marche... le tout dans un format aussi court que peut l'être un épisode de 43 minutes.
Et s'il arrive que finalement nous soupçonnions la vérité, j'avoue avoir bien trop trépigné devant ma pauvre Lisbon en larmes ("NOM D'UN [Censuré], MAIS Y A PERSONNE POUR LUI FILER UN MOUCHOIR ?! NON, MAIS JANE MAIS QU'EST CE TU FAIS PLANTE LA COMME UN ABRUTI ?!") pour ne pas m'empêcher d'apprécier cet excellent épisode.

Plurivoque aussi dans l'ambiguïté qui règne sans partage tout du long, que ce soit par les réactions de Jane, ou même de la principale concernée.
Tout au long de ces scènes, on s'y croit, on s'y retrouve... puis l'on s'y perd.

Impossible de définir la Vérité tellement les chemins ont été brouillés... même si parfois on en a une petite idée.
Jane s'inquiète t-il réellement ? Van Pelt est-elle aussi lisse qu'elle semble le prétendre ? Lisbon a-t-elle réellement joué la comédie ?
Je pense que nous pouvons nous accorder des réponses à ces questions, mais impossible de ne pas se poser la question lors du visionnage... Et y répondre peut parfois se révéler ardu dans certains cas.

Je l'avoue, à l'origine, lors du premier visionnage il y a quelques mois... je n'avais pas vraiment "aimé" cet épisode. Oh, pas parce qu'il n'était pas bon, j'étais simplement gênée.
Gênée parce que j'avais d'excellents échos de la part de MlleBloom, et que j'en avais attendu trop. Je le redis, mais je suis assez exigeante parfois, surtout en ce qui concerne les épisodes s'attardant sur Lisbon.
Et là... je crois que je n'avais pas assez fait attention au soin apporté à l'enquête, au fait que les scénaristes avaient essayé d'apporter une intrigue un poil plus "surprenante". Là aussi peut être est ce le terme "essayé" qui m'a collé à la peau... J'avais trop l'impression qu'il s'agissait d'une version d'essai.
Et puis j'étais frustrée. Aussi. Il faut quand même l'avouer.

Frustrée parce que je commençais à tendre vers les shippeuses incurables *je crois ne m'en être toujours pas remise*, à commencer à jouer le jeu des scénaristes. (je m'y attarderais lors de la seconde partie du commentaire)
Frustrée de voir qu'au final, les scènes géniales ne visaient qu'à nous mettre dans tous nos états, comme pour camoufler quelque chose, comme pour essayer d'épicer un plat de courgettes bouillies avec de l'artichaut en somme... c'est délicieux, mais cela n'empêche pas de manquer d'un peu de saveur, et de donner un rendu parfois fadasse. (c'est pas très clair pour vous ? pour moi non plus --')

Et puis... Je l'ai revu ce soir. A tête reposée.
Et figurez vous que je crois que j'ai compris pourquoi MlleBloom l'avait tant aimé cet épisode. Je me suis moins concentré sur le fait que l'épisode était censé être excellent, et j'ai moins prêté attention aux menus détails qui m'avaient gênés qui m'ont même paru obsolètes voire déplacés.
Et même en VF... (préférez tout de même la VO, ne serait ce que pour rendre justice au jeu d'acteur de Robin Tunney dans certaines scènes à vous nouer la gorge) j'ai regardé l'épisode sans voir le temps passer.

Parce que j'avais oublié à quel point le duo Rigsby/Cho, déjà bien rôdé, fonctionnait toujours aussi bien. Parce que je n'avais pas saisi certaines subtilités à propos de Van Pelt. Et parce que je n'avais pas non plus prêté attention à toute la complexité que pouvait engendrer la résolution de l'enquête et les actions des intervenants... Surtout du côté des Cops, en fait, et pas vraiment du côté des "méchants".


Here we come so... attaquons cela plus en détails Wink


Pour commencer une image choc :


IIIIIIIIIIK affraid Non mais sérieux, moi ce psy avec sa tête rondouillarde, ses pulls même pas beaux disgracieux à carreaux, et son sourire onctueux... Il continue de me faire dresser des cheveux sur la tête. C'pas possible ! Je comprends donc parfaitement que Lisbon cache à peine sa joie lorsque celle ci reçoit un appel pour lui annoncer que l'on avait signalé un cadavre et qu'elle se retienne à grande peine de ne pas pousser un "YES" tonitruant dans la pièce :


... Allez je le fais à sa place : "YES !" :mgreen: (et notez bien le petit sourire en coin qu'elle arbore en regardant son bien aimé portable)

Bien sûr, le répit est de courte durée... Car Lisbon sait pertinemment que son psy ne la lâchera pas de sitôt tant qu'elle ne lui aura pas dit ce qu'elle avait à dire (Change de garde robe ? :mgreen:)
Ce que ne manque pas de lui rappeler pour son plus grand plaisir le mentaliste, jamais avare d'observation :


"Tu me fais encore une remarque sur ma ride d'anxiété et je m'arrange pour te coller son sosie sur la tronche"

Et puis ça :


Moment priceless qui se rappelle à nous lorsque nous observons Cho et Rigsby jouer à Pierre-papier-ciseaux pour savoir qui aura l'insigne honneur d'aller fouiller dans les poubelles :mgreen: *et comme bien souvent, c'est Cho qui s'y colle, son air stoïque comme toujours affiché sur le visage*
Franchement, quand on observe la moue amusée de Teresa lorsqu'elle voit ses deux grands gamins en train d'essayer de se rejeter la sale corvée sur le dos, on en vient à se demander si elle n'adore pas son poste rien que pour ça ;p
Quant à Jane, il est évident qu'il préfère laisser les larbins de second ordre faire le sale boulot What a Face

Je passerais sur la découverte du cadavre qui n'émeut pas vraiment l'agent Lisbon... Celui ci étant un pédophile reconnu qu'elle avait coffré il y a quelques années. Découverte capitale je ne vous le cache pas, mais la cadavre n'avait rien de vraiment spectaculaire et concentrons nous sur :



Ahahaha ! ÇA ! *j'adore ce générique, serieux*

Ainsi que sur la scène tout mignonne qui suit :


C'est vraiment trop adorable de voir Lisbon qui commence à accepter le fait que les tours du Mentaliste la fascinent et que, franchement, elle aimerait bien savoir comment il fait. J'aime aussi la légère mauvaise foi qui habite ses paroles, essayant de camoufler son admiration pour ses tours de passe-passe... à d'autres.

*bonus*



*Glip* Sinon, heu... pour les changements de sexe, vous savez où il faut s'inscrire ? :mgreen:
Non, mais non, quoi, t'as une nana qui te regarde comme ça, tu es obligé d'être troublé. Et Patrick ? Ah, ça non, Patrick lui il remarque rien, parce que Patrick, lui, il a la libido d'un embryon d'huitre cuite --'

*ahem* Mais revenons à nos moutons, où l'on apprend que notre chère Teresa possède un surnom fort sympathique depuis l'arrestation du dit pédophile qui est train de fraichement se reposer à la morgue : Sainte Teresa ^^ *à vrai dire, on s'en doutait un peu*

J'aimerais par contre m'arrêter sur une scène particulièrement marquante où l'on rencontre la famille qui l'a accueillie, et où plane encore douloureusement le spectre de mort récente :



Non vous ne rêvez pas c'est bien Van Pelt que l'on a dans le champ What a Face

Van Pelt... Parlons en justement. Cette petite Van Pelt horrifiée par ce violeur d'enfant, qui peine à comprendre comment l'on peut pardonner de telles atrocités, et faire sa vie avec ce genre d'homme.
Qui a du mal à comprendre et qui pourtant semble ressentir une empathie sincère à l'égard de celle qui a partagé la vie de cet homme.
Mais ce qui m'a le plus troublée reste la petite amie de... je me souviens plus de son nom. Bon, appelons le macchabée Georges.

Une femme qui pourrait passer comme tant de fois pour le stéréotype de la fille qui rêve d'être traité comme une princesse, désireuse de se sentir exceptionnelle et qui se vouent un culte narcissique en allant avec ce genre d'individus tristement célèbres.
Ici, elle a bel et bien été traité comme une princesse, doux répit pour elle qui avait tant souffert pour ses mauvaises fréquentations, mais ce n'était pas pour elle qu'elle le faisait. Si elle avait laissé entrer ce criminel dans sa vie, ce n'était pas pour se glorifier... c'était tout simplement parce qu'il pouvait être le père gentil et attentionné qui avait toujours manqué à sa fille.
Et franchement, moi, ce genre de choses me touche... N'avais t elle pas raison, quand bien même était elle habitée par le désespoir, de vouloir ce qu'il y avait de mieux pour son enfant ?

Je ne dis pas qu'elle aurait dû faire ce qu'elle a fait, à savoir fréquenter un individu potentiellement dangereux pour son enfant, mais je ne peux que comprendre son geste.
Alors quand j'ai vu ça :


Et bien, honnêtement, j'ai senti mon cœur se pincer... surtout lorsque Jane signale qu'elle n'a pas été violée.
Parce qu'à cet instant là, nous sommes à un instant charnière, celui on se dit "Et si ce mec avait réellement changé ? Et si c'était lui qui était en partie responsable d'une telle sérénité pour cette fillette ?"

On y croit sans trop y croire, mais on l'espère... alors même que nos brèves illusions se brisent lorsque le mentaliste annonce à cette mère que son petit ami s'apprêtait à commettre l'irréparable.
Et là, tous les rêves qu'elle avait jadis caressé se brisent en mille morceaux... pour de bon. Car son instinct maternel était si fort, qu'elle même avait été assailli par le doute, lorsque son compagnon avait un peu trop insisté pour partir en week-end, seul avec sa petite fille... et que le pire avait été épargné.

Et l'on est à moitié étonné lorsque Patrick Jane lui même lui déclare : "Vous méritez mieux que ça...


...Et si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour votre fille."

Et si pour elle, il ne lui reste plus qu'à prendre courageusement un nouveau départ et que ce personnage secondaire commence doucement à sortir de l'histoire...


Les ennuis ne font que commencer pour l'agent Lisbon dont on a retrouvé les empreintes sur l'arme du crime, et qui se retrouve donc accusée du meurtre de Georges. Elle pourrait avoir le mobile c'est vrai.
Et là encore, on brouille encore les pistes. L'a-t-elle tué ? Et quand bien même l'aurait elle fait, qu'adviendrait il d'elle ? Soutiendrions nous son choix ?

La question ne se pose pas seulement à nous, mais aussi à l'équipe dont les avis sont partagés.


En ce qui concerne Jane, outre le fait que j'avais adoré le voir soutenir (mal) l'alibi bancal de Lisbon face à Minelli et Bosco, il va sans dire que son coté immoral a parfois des "bons" côtés lorsqu'il déclare que Lisbon ait tué Georgie ou non, il s'en tape royalement le champignon. Seul importe le fait de "passer l'éponge" et d'essayer de tirer cette affaire au clair, quitte à sortir Lisbon du traquenard dans lequel elle s'est fourrée.
Et de voir Cho réagir peu ou prou de la même manière (iiiih, ma sainte Trinité ! :mgreen:) n'a réussi qu'à me faire jubiler.
Quant à Van Pelt... quand je parlais des subtilités un peu plus haut, j'avais essentiellement tendance à viser cette scène. En effet, Van Pelt se déclare indécise mais elle ne met que peu de temps avant de se ranger du côté de l'illégalité... ce qui témoigne un peu selon moi d'une nouvelle ambiguïté d'un personnage encore trop lisse. Oui, j'ai aimé le fait que l'on voie Van Pelt moins outrée qu'à l'ordinaire, prête par loyauté à se compromettre pour son patron =)

Jane va alors aller proposer ses modestes services à Lisbon (pas ceux là, les autres !) lorsque celle ci finit par avouer qu'elle ne se souvient absolument plus de son Mardi Soir où elle était censé regarder une émission de cuisine bidon... Services qui seront refusés tout de go par la dite agent.

Lisbon (d'une voix sèche) : Je ne veux pas que vous rentriez dans ma tête.

Ses pensées, face aux capacités de déductions du mentaliste sont, après tout, tout ce qu'il lui reste de réellement personnel... Il est donc aisé de comprendre sa réaction. Mais a-t-elle vraiment le choix ?



A-t-on le choix lorsque l'on se retrouve honni par son propre camp ?

Et devait arriver ce qui arriva...



"Bon, écoute, on fait ce qu'on a à faire et on en parle plus, ok ?"
*c'est moi, ou la fatigue rend mon humour encore plus vaseux et graveleux qu'il ne l'est à l'origine ? :mgreen:*


Sérieusement, pour que Lisbon accepte que Jane aille farfouiller dans ses souvenirs et dans sa tête, elle doit vraiment être désespérée... ce qui est le cas. Et même si Jane en profite un chouïa ("Vous dansez parfois sur les Spice Girls, avouez le"), la scène qui suit est tout de même particulièrement touchante.


/!\ La photo qui va suivre est à forte teneur en ship, cette scène depuis sa diffusion étant utilisée à chaque fois dans les vidéos concernant Jane et Lisbon (et encore je restreint le champ d'action), elle risque donc vous décoller la rétine ou de provoquer de sévère crises de shipperisme aigu sous l'effet d'une répétition intense /!\




Aaaaawwwwwwwwwwwwwwww *cri pitoyable*:amour:

Bref. Il l'hypnose donc (j'ai pas tout suivi, j'étais encore sous cachets pour calmer ma guimauvinite), et se retrouvent tout deux face à un nouveau problème... même sous hypnose, Teresa ne parvient pas à se rappeler, le black out total. Ce qui a tendance à la mettre dans un sale état de loquitude qui suscite vivement notre sympathie... (et il fait quoi le Patrick, au lieu de nous réconforter tout ça ? Il se barre ! Bon, elle lui avait demandé et alors ? Depuis quand il écoute ce qu'elle lui demande, je vous demande un peu ? :sblam:)

Et une Teresa dépressive, désespéré, et légèrement névrosée sur les bords, généralement ça donne.... ça :mgreen:


Et ça, aussi :


*Mes cachets ?! Elle m'a piqué mes cachets !!! oo*

Ou encore... ça :


Et lorsque c'est le psy qui se fait menacer par une arme, et bien, généralement, ça fait pas bon ménage.
Et ça essaye de nous calmer ça comme ça peut ... Quitte à révéler que l'on est le véritable assassin :mgreen:
Ce qu'escomptait bien Lisbon (assisté de Jane, évidemment) qui ne cessait de jouer la comédie... avouant finalement qu'elle y a méchamment pris son pied (quand je vous disais qu'il nous la dévergondait ;p)

[EDIT :]Bon, vu que j'étais trop crevée ce "matin" pour finir ce commentaire, je l'édite pour étayer légèrement la fin de cet épisode, notamment pour parler de la scène où Teresa Lisbon se met à parler de son travail lors de la confrontation avec le véritable assassin.
Cette scène qui montre encore toute l'ambiguïté de cet épisode et du personnage de Teresa Lisbon en soulignant clairement sa faiblesse. Car derrière son apparente douceur se cache bien évidemment un caractère à faire fuir un chacal galeux et une souffrance exacerbée, sans cesse refoulée qui semble au travers de la comédie rejaillir et transparaitre avec plus de vérité, dévoilant la véritable Teresa, celle qui doute, qui souffre, qui sans cesse dénie ses faiblesses.
La tombée des masques en quelque sorte.
Et la fait de voir que cela lui permet de se libérer, une douce ironie planant sur cette scène où elle finit par avouer à ce psy pourri ce qu'il essayait de lui faire dire sans succès, persuadé qu'elle n'oserai pas se confronter à ce qu'elle est... Oui, j'ai trouvé que cela était une belle revanche.
Ainsi comment ne pas se sentir émue lorsque celle ci annonce, la voix emplie de détermination, troublée par les sanglots qui montent douloureusement dans sa gorge :

I have to be calm and rationnal, because that's my job !

Plus de réelle comédie, ici, tellement ce portrait d'elle semble lui correspondre... Jane doit aussi s'en douter d'ailleurs, même si Lisbon répugne à l'admettre. Un aveu à demi mot donc... Mais quel aveu.
Je pense que c'est aussi à partir de là que l'on voit que la relation entre eux deux va se faire à double sens... qu'elle qu'en soit la nature, Jane ne peut plus faire attention à Lisbon comme il le faisait avant, durant la saison 1. Ce n'est qu'une toute petite avancée mais qui trouvera une réelle signification par la suite...
Spoiler:
dans le 2x08 notamment
[/EDIT]

Le psy corrompu qui essayait de faire accuser a tort notre Lisbon pour la discréditer et ainsi par la même discréditer le témoignage accablant qu'elle devait proférer à l'encontre de son client. Sale affaire.

Sale affaire qui fait écho à une confiance déchue entre Bosco et Lisbon, même si Bosco reste bon joueur.
Je pense que c'est à partir de cet instant là sue Bosco comprend à quel point, Jane influe sur Lisbon, et à quel point elle a pu changer, qu'elle n'est plus la Sainte Teresa... Qu'elle a évolué.
En mal, peut être selon lui, même si il ne l'admettra jamais en ce qui la concerne. En bien, selon moi, et selon bien d'autres personnes... Car les défauts qu'elle a si longtemps camouflé derrière ce masque de "perfection" commencent à rejaillir, non pas pour tout détruire mais pour qu'enfin elle puisse les accepter.

J'ai adoré le fait que Jane les interrompe... encore xD *ce qui a bien dû accroitre l'antipathie déjà à un degré innommable que ressent Bosco vis à vis de lui ;p*
Qui plus est pour lui offrir des beignets, alors que leur collègue sors du bureau non s'en jeter un regard éloquent au mentaliste.


Mignonne attention que ces beignets... même si Teresa manque de s'étouffer lorsque Jane lui déclare tout de go que Bosco est clairement amoureux d'elle xD *oui, bon c'pas un canon mais bon... en fait j'ouvre une petite parenthèse pour dire que d'ailleurs je suis agréablement impressionnée qu'ils nous aient collé un mec pas forcément beau mais qui se révèle tout de même attachant et un poil charismatique (bon, ça a des airs de la Belle et la Bête tout de même... surtout avec ce bouc mochasse qu'il arrête pas de porter ><)*
Bosco amoureux de Lisbon donc (nooooooon, c'est vrai ?)
Chose qu'elle nie avec virulence, tandis que Jane s'en amuse et commence à s'en aller... non sans jeter un dernier regard à Teresa Lisbon :


Et LA, va falloir m'expliquer à quoi jouent ces fucking scénaristes franchement ! Parce que le regard de Jane, on l'a pas imaginé ! Il veut dire quoi ce regard, hein ?! ><


P.S: Quelle note j'attribuerai à cet épisode ?
Eh bien, sachez que je viens de passer 4h non stop à rédiger ce commentaire... A votre avis ? :mgreen:

_________________
El Bufon, pour vous servir.

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  MlleBloom le Dim 12 Sep - 17:54

...et je passe encore derrière un commentaire exceptionnel!
A épisode exceptionnel, Commentaire exceptionnel (enfin...)
Mais oui ma Dig' Very Happy

Passons aux choses sérieuses.

Pour tout vous dire,cet épisode est pour moi l'un des meilleurs de cette saison après le 2x08. Bien entendu,mon jugement n'est peut-être pas objectif vu que celui-ci est concentré sur mon personnage préféré qui est Lisbon (je vous rassure,Jane arrive en DEUXIEME position :amour:)

La fille qui a écrit un long pavé avec des remarques des plus judicieuses attendait impatiemment mon commentaire.
J'ai envie de lui dire que mon commentaire se réduira à l'affirmation de ces remarques :hin hin:

*Quand faut y aller,faut y aller*
Et, puis bon, avouons le, dans cet épisode, rien n'est laissé au hasard. Que ce soit par l'enquête, ou par l'exploration des personnages.
+1.
Dès le début,on est perdu. Lisbon a pu vraiment tué cet homme? Et le pire dans tout ça,c'est qu'on se la pose réellement. J'veux dire, on la connait pas si bien que ça notre Lisbon. Personnellement, j'ai eu des doutes. Pour moi,elle en serait et en était capable...
Son personnage est exploitée à fond dans cet épi,rien que pour cette question qu'on était en droit de se poser.

Et s'il arrive que finalement nous soupçonnions la vérité, j'avoue avoir bien trop trépigné devant ma pauvre Lisbon en larmes ("NOM D'UN [Censuré], MAIS Y A PERSONNE POUR LUI FILER UN MOUCHOIR ?! NON, MAIS JANE MAIS QU'EST CE TU FAIS PLANTE LA COMME UN ABRUTI ?!") pour ne pas m'empêcher d'apprécier cet excellent épisode.
Jane...Jane *soupir*
Spoiler:
Trop occupé à flirter avec l'autre sainte-nitouche (voca?!) de médium à deux euros cinquante l'heure.

Jane s'inquiète t-il réellement ? Van Pelt est-elle aussi lisse qu'elle semble le prétendre ? Lisbon a-t-elle réellement joué la comédie ?
Je pense que nous pouvons nous accorder des réponses à ces questions, mais impossible de ne pas se poser la question lors du visionnage... Et y répondre peut parfois se révéler ardu dans certains cas.
+1.
C'est vrai,Jane s'inquiète t-il réellement? Pour moi,c'est oui (c'est mon coeur de shippeuse qui me pousse à vous dire ça)
En effet,il n'aurait pas perdu son temps à vouloir l'hypnotiser...a moins qu'il voulait la certitude de son péché mignon pour les Spices Girls XD.
Leur relation évolue. C'est cool. Ca présage du très bon pour la suite de cette saison et on sait que cela va être (plus) que bon. Je ne dirai rien d'autre,j'ai pas envie de spoiler les personnes qui tomberaient sur nos commentaires Wink

IIIIIIIIIIK Non mais sérieux, moi ce psy avec sa tête rondouillarde, ses pulls même pas beaux disgracieux à carreaux, et son sourire onctueux... Il continue de me faire dresser des cheveux sur la tête. C'pas possible ! Je comprends donc parfaitement que Lisbon cache à peine sa joie lorsque celle ci reçoit un appel pour lui annoncer que l'on avait signalé un cadavre et qu'elle se retienne à grande peine de ne pas pousser un "YES" tonitruant dans la pièce :
Dès le départ,il me paraissait louche! Je savais qu'il allait se passe quelque chose avec ce type,mais quoi...je n'en savais pas trop.
C'est vrai qu'en y réfléchissant,il a une tête de psychopathe.

"Tu me fais encore une remarque sur ma ride d'anxiété et je m'arrange pour te coller son sosie sur la tronche"

:mort de lol: Perlou,je t'aime. Réellement.

Moment priceless qui se rappelle à nous lorsque nous observons Cho et Rigsby jouer à Pierre-papier-ciseaux pour savoir qui aura l'insigne honneur d'aller fouiller dans les poubelles *et comme bien souvent, c'est Cho qui s'y colle, son air stoïque comme toujours affiché sur le visage*
+1 Ca aussi j'aime! J'ai trop aimé Grace qui se protège dès le départ "La dernière fois,c'était moi,débrouillez-vous" ^^

Ahahaha ! ÇA ! *j'adore ce générique, serieux*
Je ne sais plus où j'avais lu ça mais les génériques influent sur les télespectateurs ainsi que sur la qualité du programme.
Pour ma part,j'adore le générique également. Un peu dans le même genre que James Bond non?!

"Jane. Patrick Jane" Ouaip, ça le fait moins d'un coup! :lise:

C'est vraiment trop adorable de voir Lisbon qui commence à accepter le fait que les tours du Mentaliste la fascinent et que, franchement, elle aimerait bien savoir comment il fait. J'aime aussi la légère mauvaise foi qui habite ses paroles, essayant de camoufler son admiration pour ses tours de passe-passe... à d'autres.
Tu oublies un passage. Quand elle souffle sur les gobelets. Elle y croit sérieusement ! MDR

Van Pelt... Parlons en justement. Cette petite Van Pelt horrifiée par ce violeur d'enfant, qui peine à comprendre comment l'on peut pardonner de telles atrocités, et faire sa vie avec ce genre d'homme.
Qui a du mal à comprendre et qui pourtant semble ressentir une empathie sincère à l'égard de celle qui a partagé la vie de cet homme.
Mais ce qui m'a le plus troublée reste la petite amie de... je me souviens plus de son nom. Bon, appelons le macchabée Georges.

Une femme qui pourrait passer comme tant de fois pour le stéréotype de la fille qui rêve d'être traité comme une princesse, désireuse de se sentir exceptionnelle et qui se vouent un culte narcissique en allant avec ce genre d'individus tristement célèbres.
Ici, elle a bel et bien été traité comme une princesse, doux répit pour elle qui avait tant souffert pour ses mauvaises fréquentations, mais ce n'était pas pour elle qu'elle le faisait. Si elle avait laissé entrer ce criminel dans sa vie, ce n'était pas pour se glorifier... c'était tout simplement parce qu'il pouvait être le père gentil et attentionné qui avait toujours manqué à sa fille.
Et franchement, moi, ce genre de choses me touche... N'avais t elle pas raison, quand bien même était elle habitée par le désespoir, de vouloir ce qu'il y avait de mieux pour son enfant ?

Je ne dis pas qu'elle aurait dû faire ce qu'elle a fait, à savoir fréquenter un individu potentiellement dangereux pour son enfant, mais je ne peux que comprendre son geste.
Alors quand j'ai vu ça :
+1 avec toi. J'ai rien à redire!

Les ennuis ne font que commencer pour l'agent Lisbon dont on a retrouvé les empreintes sur l'arme du crime, et qui se retrouve donc accusée du meurtre de Georges. Elle pourrait avoir le mobile c'est vrai.
Et là encore, on brouille encore les pistes. L'a-t-elle tué ? Et quand bien même l'aurait elle fait, qu'adviendrait il d'elle ? Soutiendrions nous son choix ?
J'aurai pensé que Minelli la préserverait,alors qu'en fait,pas du tout. Il le dit,si elle l'avait fait : il la bouclerait. Ma pauvre Lisbon,qu'est-ce qui t'a pris d'inventer un alibi aussi débile que celui-là?! PERSONNE N'Y CROIT! A part Jane, qui lui aussi a regardé une émission qui n'existe même pas :)
C'était mignon de le voir soutenir Lisbon même si c'était à moitié ironique.

Jane va alors aller proposer ses modestes services à Lisbon (pas ceux là, les autres !) lorsque celle ci finit par avouer qu'elle ne se souvient absolument plus de son Mardi Soir où elle était censé regarder une émission de cuisine bidon... Services qui seront refusés tout de go par la dite agent.
T'as oublié LA scène...quand ils se regardent intensément dans les yeux... HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH :love: (j'suis déjà partie)
Cette scène est très ambigue. Jane se sent désabusé car Lisbon ne lui dit pas la vérité. Pour en revenir à ta question (même si je conviens qu'elle était issue de la rhétorique) à ce moment,on peut voir qu'il l'est. Jane est inquiet pour Lisbon,c'est un fait.
Un cap.

/!\ La photo qui va suivre est à forte teneur en ship, cette scène depuis sa diffusion étant utilisée à chaque fois dans les vidéos concernant Jane et Lisbon (et encore je restreint le champ d'action), elle risque donc vous décoller la rétine ou de provoquer de sévère crises de shipperisme aigu sous l'effet d'une répétition intense /!\
Je ne dirai rien de plus *repense à nos messages pour le 2x17* On est tarée. :cindy: :cindy: :cindy:

Et une Teresa dépressive, désespéré, et légèrement névrosée sur les bords, généralement ça donne.... ça

+100000000. Derrière son apparence froide,c'est un grande peureuse quand elle ne contrôle plus rien.

Et LA, va falloir m'expliquer à quoi jouent ces fucking scénaristes franchement ! Parce que le regard de Jane, on l'a pas imaginé ! Il veut dire quoi ce regard, hein ?! ><
"Non mais,c'est une relation platonique"

ET LA MARMOETTE,ELLE MET LE CHOCOLAT DANS LE PAPIER D'ALLU!


Juste à jouer avec nos nerfs. :sigh:

MlleBloom
Modératrice

Messages : 54
Date d'inscription : 25/06/2010
Localisation : Dans mes rêves...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  Indigo le Dim 12 Sep - 22:29

Mais QUI est elle ? a écrit:La fille qui a écrit un long pavé avec des remarques des plus judicieuses attendait impatiemment mon commentaire.

Mais QUI peut elle bien être ? Suspect

Bisounoursonne a écrit:Perlou,je t'aime. Réellement.

Mais moi aussi, très chère :ghihihihihi:

la shippeuse désespérée a écrit:T'as oublié LA scène...quand ils se regardent intensément dans les yeux...

A vrai dire, j'ai hésité à la mettre (j'ai les captures si ça t'intéresse) mais j'étais franchement crevée et je trouvais que cela n'était pas "réellement" important ^^ *Indig' entend déjà Bloom hurler d'une voix Caverneuse à moitié hystérique : C'EST LE PLUS IMPORTANT !!!!*

Ze Tarée n°2 a écrit:On est tarées.

C'est un fait.

Milka a écrit:ET LA MARMOETTE,ELLE MET LE CHOCOLAT DANS LE PAPIER D'ALU!

Ah pour la marmotte j'en suis presque sûr, mais la marmoEtte déjà moins... :mgreen:

"Non mais,c'est une relation platonique"

Ah, parce qu'ils ont sortis ça aussi ? oo J'avoue qu'entre la non relation, la relation strictement professionnelle puis amicale, la relation fraternelle pour finir avec la relation mère/fils, je m'y perd xD

Bref. Je suis d'accord sur le fait que tu sois d'accord avec moi, en tout cas...
Plus sérieusement, pour ma part je crois aussi que Teresa Lisbon serait capable de tuer quelqu'un, mais seulement si l'on touchait aux personnes qui lui sont chères... (toi, commences pas à t'exclamer "Jane" !.. Même si je l'ai pensé :mgreen:)

Pour moi aussi Jane s'inquiète réellement, même si il tente de le camoufler derrière l'ironie et la raillerie... comme d'habitude dès qu'il est mal à l'aise tu me diras :)

_________________
El Bufon, pour vous servir.

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2x03 Red Badge (Manipulation)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum