3x23-3x24 Strawberries and Cream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle est votre appréciation de l'épisode ?

100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

3x23-3x24 Strawberries and Cream

Message  Indigo le Mer 25 Mai - 13:51

Épisode : 3x23-3x24 (cet épisode étant un double épisode d'une durée de 1h30 *sans les pubs*)
Titre VO : Strawberries and Cream
Titre VF :
Diffusion aux USA sur CBS : 19 Mai 2011

Résumé en VO :
John's mole in the CBI is revealed and Patrick Jane finally meets Red John in an explosive confrontation with shocking repercussions for the CBI team. (thetvdb.com)

Résumé en VF :


Vidéo promotionnelle :


Photos promotionnelles :
Spoiler:











_________________
El Bufon, pour vous servir.

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3x23-3x24 Strawberries and Cream

Message  Indigo le Mer 25 Mai - 23:48

TM et moi, c'est un peu l'histoire d'un amour étrange. Une sorte de je-t'aime-moi-non-plus unilatéral, les germes d'une affection d'abord par procuration dans un forum qui a aujourd'hui fermé ses portes par l'intermédiaire de ses membres à l'enthousiasme communicatif.
Puis un intérêt réel qui naît, non pas dans ses premiers épisodes mais par l'intermédiaire de Teresa Lisbon à partir de la saison 2. Car oui, je ne fais pas partie des fans de la première heure, de ces « foudroyés » ayant eu la rétine carbonisée dès les première images, les premières histoires ou les premiers sourires de Patrick Jane... mais ça mes chers petits, vous le savez déjà Wink

Aussi, après cette amère déception de la fin de la saison 2, j'ai vu mon intérêt décroître. Et même les très bons épisodes du début de la saison 3 me laissaient une certaine aigreur dans la bouche quand je voyais que malgré la qualité des épisodes, les scénaristes avaient commis l'impardonnable à mes yeux : oser faire 36 pas en arrière concernant les relations des personnages et leur psychologie. Je parle plus particulièrement, vous l'aurez deviné, de la relation unissant Jane et Lisbon. (même pas en tant que shippeuse hein ? Juste à propose des persos en tant que tel)
Je ne demandais pas à ce qu'ils se jettent l'un sur l'autre et le fassent à même le sol, juste que l'on respecte la cohérence de l'univers et de la mythologie déjà créés et développés.
Et puis, il faut dire que je trouvais que les personnages commençaient à dangereusement stagner, et cela me rebutais au plus haut point, car je veux dire zuteuh quoi, ils sont humains non ? Ils évoluent non ?! ><

Aussi après les insipides 3x14 et 3x15 (si mes souvenirs sont bons), je me trouvais clairement à bout de souffle (et je bossais tout le temps pour avoir mon année) alors, osons le mot, j'ai laissé tomber.
Voilà.
J'ai mis TM de côté en attendant des « jours meilleurs ».

Si bien que lorsque j'ai repris TM il y a deux jours, avec la ferme intention de finir cette saison vu les échos impressionnés vis à vis de la fin de saison (MlleBloom si tu passes dans le coin ton statut FB y a été pour quelque chose, de même que la conversation avec Réa m'a poussé à refranchir le pas), eh bien j'ai dû me donner un sacré coup de pied au derche pour cliquer sur mon petit bouton « play » (oui, suite à une conversation à l'allure assez schizophrénique).
Et mein gott, j'ai failli faire l'une des pires erreurs de toute ma vie de sériephile. Oo

Parce non seulement les épisodes à partir du 3x16 deviennent dangereusement bons, mais ce final nom di diou, ce final ! CA, j'en veux, j'en redemande, j'en veux quand tu veux mon p'tit Bruno [Heller]! (d'ailleurs c'est notre Brubru à nous qui a écrit la seconde moitié de l'épisode et je la trouve excellente)

1h24 de pur bonheur, 1h24 où j'ai à peine respiré tellement tout s'enchainait sans temps mort, si bien que mon cerveau acceptait pour ainsi dire tout de leur part, tellement je le vivais à leurs côtés !
J'ai bien dû avoir plusieurs court circuits durant ce visionnage tellement c'était intense !
Et là, oui, j'ai pu voir à quelle point Mentalist pouvait être une grande série quand son potentiel était exploité. On a juste tout. Tout sans en faire trop, et c'est purement jouissif.

On suit un Jane qui a évolué (notamment depuis l'épisode 3x19 je crois qui fait la continuité de la saison 3, où il peut commencer à assumer le fait qu'une nouvelle vie serait possible... même après la mort de Red John) et qui ne se cache plus de ses sentiments, qui s'ouvre, moins déité, moins inaccessible et plus humain.
Un épisode où l'on suit également Lisbon qui elle aussi évolue doucement, qui se rend elle encore plus proche de ce dernier après le 3x19 (où elle voit PJ raconter son type de femme idéal et où elle se rend compte que sa défunte femme et elle présentaient de troublantes similitudes, non pas physiques mais morales et parfois caractérielles), n'hésite plus à violer sciemment les règles pour lui, comme si cela relevait d'une évidence.
Car dans cet épisode, ils marchent d'un même pas, et vont rarement l'un sans l'autre même au péril de leur vie et ça... réaliser ça sans aucune guimauve, je trouve ça juste incroyable.
(sans vouloir faire de mauvaises comparaisons car ces deux séries divergent tout de même, Castle de ce côté là est moins pudique et se révèle plus conventionnelle, peut être un peu trop, dans son cliff de fin concernant la relation des deux protagonistes principaux... même si j'ai adoré cet épisode hein ? Mais pour cette fois, ma préférence va à celui de TM)

Certes on voit un peu moins les trois autres loustics qui pourtant ne sont pas négligés, loin de là. Cho reste le roc en dépit de quelques absences, Van Pelt a certains moments de gloire et est un acteur majeur dans cette intrigue, et même Rigsby joue aussi un rôle même si moindre que les deux derniers. Non, ce fut très bien dosé.
De même que la durée de ce season finale était elle aussi un choix judicieux, et je crois d'ailleurs que c'est ce qui avait un peu manqué dans le season finale de l'an passé (vous me direz, il ne manquait pas que ça, et c'est peu de le dire -.–')
Quant aux autres personnages secondaires tels que Laroche ou Hightower, ils ont tous été géniaux (avec une petite réserve pour Craig O'Laughlin mais bon, faut dire que "gueule d'ange" ne m'a jamais emballé).

Tout est tellement bien ficelé que l'on ne voit pas le temps passer, que rien ne semble gêner, et que même certaines choses qui pourraient sembler discutables passent sans problème tellement tout se tient.


Alors, par quoi commencer... par le début quelle question Rolling Eyes (il est 1h du matin et ma pauvre cervelle me fait déjà souffrir, alors ayez pitié de la pauvre loque que je suis...)

Sachant que l'épisode est doublement long, je vais m'attarder sur les scènes qui m'ont le plus marqué, tout en essayant comme à l'accoutumée de lier tout ça pour former une certaine cohérence dans tout ce fatras :)

Pour ça, je vais diviser le commentaire en deux parties, juste pour distinguer et faire une petite césure *je vais faire ma névrosée mais cela m'aide à m'organiser*


[Partie 1]


La scène de la mort du... mort aura donc l'insigne honneur d'ouvrir le bal :


Car oui, rien qu'en cet instant j'ai trouvé l'acteur diablement bon. On voit d'entrée de jeu qu'il y a une cojonès dans le potage, que le mec n'est s'est pas foutu des explosifs de son plein gré, et je voulais rendre hommage à l'acteur qui a réussi en quelques minutes à me transmettre son angoisse, et ce sentiment d'impuissance face à des flics qui ne comprennent rien à la situation et le traitent en criminel sans même chercher à entendre ce qu'il est en train de leur crier.
Le pire étant lorsque sa terreur atteint son paroxysme en un ultime cri déchirant :


Non en fait le pire, c'est quand j'ai dû revenir en arrière plein de fois pour réussir à prendre pile le bon moment. oo

Un belle entrée en matière donc, percutante et efficace. (la preuve j'en ai même arrêté de manger ma glace qui a commencé dangereusement menacer de dégouliner sur mon canapé... même si l'on s'en fout un peu)

Après évidemment quelques jouxtes verbales jisboniennes (j'ai retenu un petit ricanement narquois en entendant Teresa dire d'un ton acide : « oh ? Tiens, tu viens nous aider sur une affaire criminelle ? » :mgreen:), nous apprenons sans surprise que la victime n'était qu'un pantin et n'avait dévalisé une banque que sous la menace de se faire faire exploser par l'instigateur.

Je dois ajouter qu'en revoyant l'épisode avec plus de recul (les coups de théâtre m'ayant déjà été dévoilés, et, thank god, je n'ai vu presque aucun spoiler, ni aucune promo ou photo avant de le voir, ce dont je ne me féliciterai jamais assez Cool) je trouve que le fait que rien ne semble présager une mise en abîme de l'affaire au début est tout à l'honneur de l'épisode et objectivement, je salue vraiment le travail d'écriture des scénaristes (si il s'agit des mêmes que ceux qui ont écrit le 2x22 alors je les salue moins ><), ayant même réussi à douter vers la moitié de l'épisode concernant l'implication de Red John dans cette affaire sordide.

Je crois n'avoir jamais autant retenu ma respiration devant un épisode (bon à part devant Battlestar Galactica mais cette série relève du Saint Graal pour moi alors ça compte pas), et ce d'autant plus lorsque Lisbon se retrouve (conséquence de son enquête en solo dans une école désaffectée en pleine nuit *quelle idée*) avec une ceinture bardée d'explosifs alors que Patrick Jane, voulant enquêter avec elle (vu que l'on ne sait jamais vraiment ce qu'il a derrière la tête, on peut supposer que pour cette fois il s'inquiétait vraiment de la laisser seule... à raison) se retrouve embrigadé dans cette sale posture.





(la luminosité de l'image a un peu ... est un peu loupée ^^')

D'ailleurs je vois mal ce qu'elle aurait pu faire si il n'avait pas été là. Elle se serait fait exploser sans doute... et c'est aussi ça que j'ai adoré. Parce que cette fois ci, ce n'est pas Jane qui la met dans le pétrin, c'est lui qui l'en sort. C'est lui qui la calme, c'est lui qui accepte auprès de celui qui lui a foutu des explosifs le deal concernant la remise des documents que le premier mort aurait dû lui remettre.
C'est d'ailleurs l'une des plus belles preuves d'attachement que l'on puisse relever.

La menace est grave, Lisb' risque d'y rester, et Patrick Jane devient alors mortellement sérieux.



Pauvre bichette...


J'ai adoré comment il remet vertement à sa place le mec lorsque celui ci ordonne à Teresa d'arrêter de prier, alors qu'en d'autres circonstances il se serait moqué d'elle :

Jane : She's just praying. She's scared, and so am I. If I could find someone to pray to, then I'd probably do the same.

Tiens, d'ailleurs c'est cette conversation qui a fait [tilt] dans mon petit cerveau tout tremblant d'excitation, lorsque l'Instigateur admet être extrêmement religieux mais pas dans le sens où l'on pourrait le croire. Oui, c'est évident que la relation avec la Secte appelée « Visualize » semble se dessiner, que tout se met progressivement en place quant à la manière qu'à Red John de pousser ses acolytes à se buter ou à lui obéir aveuglément.

Pour moi Red John est une entité, il ne s'agit pas d'une personne définie. Oui, je sais que cela paraît un peu capillotracté, mais je pense qu'il s'agit plus d'un titre que l'on pourrait transmettre au sein de cette même secte. *oulà, ça me donne envie d'écrire une fanfic ça Cool* Ou alors d'un ensemble de personne.

Bref, mais reprenons.

Et sans Jane, jamais Lisb' n'aurait tenté de bluffer l'Instigateur à distance (ah c'est ballot qu'il n'ai pas ajouté un GPS à tout cet attirail, hein ? Wink D'ailleurs ils ont joué gros sur ce coup là mais le mec a merdé en leur demandant où ils étaient alors...) sans Jane pour prendre des décisions susceptibles de faire changer la situation.

Et j'adore bien évidemment cette confiance presque aveugle qui s'instaure entre eux, et pas seulement le fait que Lisb' ait à présent parfaitement confiance en Patrick Jane, mais aussi comme si Lisb' voulait honorer le fait qu'il décrive son ancienne femme dans le 3x19 comme quelqu'un en qui il pouvait avoir une absolue confiance et presque s'en rendre digne (ouep, et pour une fois je trouve même pas ça tiré par les cheveux, je revendique la plausibilité de cette affirmation ! Enfin faudrait demander ça à Rowi, vu que c'est la moins shippeuse du groupe... t'en dis quoi Rowi ?)

Et cette confiance qui amène à une discussion qui là encore se joue sur les deux tableaux alors qu'ils s'apprêtent à crocheter la porte de l'Investigateur (enfin alors que nous pauvres spectateurs ne savons si ils sont réellement au CBI ou en train de crocheter la porte menant à ce dernier)

Jane : Lisbon?

Lisbon : Yeah?

Jane : Listen, uh... If this doesn't turn out well, um, I-I just--Well, there's been something I've been wanting to tell you for a long time. You know, the moment just hasn't presented itself, and--

Et l'on n'en saura pas plus. Ce qui est rageant.

Petite question en passant, celle évidemment que nous posent les scénaristes (assumant parfaitement leur statut de gros sadiques). Était ce sérieux ? Ou bien était ce une simple diversion ? Les deux seraient possibles bien entendu, les deux loustics étant spécialistes des discussions camouflées ou à double sens.
Et si cela était sérieux, il est peu probable que Jane lui dise « Lisbon, I love you », ce n'est juste... pas eux. Enfin, je trouve. Ce sont des handicapés des sentiments, je ne les voit pas se prendre dans les bras ou alors de manière exceptionnelle, de même que les fois où Jane a pu tenir la main de Lisbon pour la guider ou l'apaiser se comptent sur les doigts d'un quasi manchot (une fois quoi, dans cet épisode).

Je l'aurais plutôt vu dire qu'il est la personne en laquelle il a le plus confiance, ou alors qu'elle a réussi à le rendre un peu meilleur, ou enfin... un truc. Mais peut être qui sait. Après tout, quand on voit la scène suivante avec Teresa presque suppliante quand elle lui ordonne de partir, on peut se demander si Jane était dans le même état, alors peut être aurait il pu lui avouer... rahhh, j'ai moi même du mal à l'écrire >< *on ne se refait pas*. Bref, dans tous les cas, l'échange qui s'en suit est on ne peut plus prenant :

Lisbon : Jane, go! That's an order! Go!
Jane : You're not the boss of me.

Cette scène était juste incroyable, et m'a même donné envie de pleurer (si, si... bon elle m'a noué la gorge quoi) quand j'ai entendu les sanglots retenus et le désespoir qui résonnait dans la voix de Lisbon, elle qui ne se livre jamais, alors qu'elle conserve cette dignité qui la caractérise... si bien que c'est durant cette scène que l'on voit très distinctement le lien qui les unit. Jane qui fait face avec elle au risque de se faire exploser, qui est prêt depuis le début à mourir avec elle plutôt que de la laisser et de se donner une chance d'attraper Red John (chose qu'il ferait difficilement en étant mort, vous en conviendrez je crois Wink. C'est l'une des scènes qui m'a le plus frappé, toutes saisons confondues.
C'est là aussi que l'on voit que Lisbon veut à tout prix que Patrick Jane vive, et c'est tellement fort que cela se ressent encore après avoir réussi à arrêter le suspect et qu'ils commencent à se disputer à cause de ça xD


En fait cette dispute m'a autant touché qu'elle m'a fait sourire, car c'est aussi là que j'ai vu leur attachement mutuel. Voir Lisbon le reprendre aussi vivement et l'engueuler pour être resté auprès d'elle montre clairement qu'elle tient à ce qu'il vive à tout prix, pour arrêter Red John (n'oublions pas que celui ci est responsable de la mort de Samuel Bosco dans la saison 2, donc Teresa Lisbon est personnellement impliqué dans l'affaire même si cette implication n'a jamais été vraiment mis en avant jusqu'à récemment), et je crois aussi parce qu'elle tient à lui, ce qui est même évident (c'est son ami le plus proche, rappelons le).
Et Patrick Jane qui lui aussi lui répond agacé (notez le, car PJ ne s'emporte jamais) qu'il se serait senti être un « couard » si il l'avait laissé, qu'il crevait d'envie de le faire, mais qu'il ne l'a pas fait, qu'il ne le pouvait pas. Honnêtement, n'est ce pas un aveu ? Cela ne rejoint il pas ce que je faisais remarquer plus haut concernant le fait qu'autrefois il n'aurait eu aucun scrupule en analysant objectivement la situation et reconnu que ce risque plus que probable de mort l'empêcherai d'attraper Red John ?
Et malgré cela, il a tenu à rester.

Je sais que cela peut paraître évident, après tout il n'avait jamais été confronté à ce genre de situation, c'est juste que... je sais pas, je trouve un Jane qui ne ressemble plus forcément à celui qui nous avait été présenté dans la saison 1. Il a toujours envie de vengeance, mais il fait des choix différents, plus humains.
Alors que durant la saison 1, il comptait mourir en tuant Red John, il comptait rejoindre sa famille, il envisage aujourd'hui de se reconstruire. Certes, après la mort de Red John, il le reconnaît lui même en fin d'épisode, mais il envisage une autre fin que la mort.
Et cela se retrouve à tous les niveaux, tant dans son interaction avec Lisbon et avec le reste de l'équipe.


J'ai adoré tout du long le fait que l'on parle du mariage de Grace de loin, et la répugnance de Lisbon à enfiler une robe en taffetas rose :mgreen: *pauvre bichonne* Ce n'est évidemment pas le mariage en soi qui m'a emballé, mais bien ce dégoût mal camouflé de Teresa et sa mauvaise foi quant à cette robe Wink




"ze veux pas la meeeeeettre"
*Cette photo est mythique :mgreen:*


Je trouve dommage d'ailleurs que l'on ait pas plus tôt mis en avant cet aspect très garçon de sa personnalité lors de la dernière soirée où elle avait dû enfiler une robe pour un gala de charité dans le 2x09 « A price above rubies » (il me semble qu'elle s'en était plainte rapidement mais rien d'aussi flagrant). En fait, lorsque l'on prend du recul, on voit nettement que l'épisode est impeccable au niveau des personnages et de leur traitement.
Non ce qui pêche en fait, c'est lorsque l'on place cet épisode dans la continuité de la mythologie de Mentalist. Parce que rien que concernant la relation J/L on voit clairement que les scénaristes ont repris là où ils l'avaient mis en suspens, occultant les évènements pseudo ratés du 2x22, et de certains épisodes de la saison 3, alors qu'ils voulaient nous faire croire à tout prix qu'ils n'étaient pas forcément des amis proches, alternant de manière hasardeuse une relation « collègues », « amis », puis encore « collègues », et parfois même rien du tout. (je garde toujours « là » certains moments complètement incohérents comme lors de la prise d'otage dans laquelle Jane s'est retrouvé empêtré lors d'un épisode de la saison 3, et où Lisbon se fichait presque de Jane comme de sa dernière chaussette)

En fait il faut réellement considérer la cohérence de cette relation en mettant en exergue certaines révélations faites dans les épisodes précédents, tels que Jane lui avouant qu'il voulait la tenir à l'écart pour la préserver (celle ci le traitant d'idiot Wink, et surtout, surtout, mettre aux oubliettes certains épisodes qui n'apportaient rien si ce n'est ces incohérences pénibles tels que celui que j'ai cité plus haut -.-'
Parce que c'est réellement dans la deuxième moitié de la saison 3 que j'ai eu l'impression de retrouver la continuité de leur relation dans la saison 2. (je ne sais pas si chuis claire... à vrai dire j'ai parfois un peu de mal à me comprendre moi même) Une continuité qui a presque atteint son apogée dans cet épisode, où Jane assume clairement le fait qu'il la trouve adorable en robe.

C'est d'ailleurs l'un de mes moments préférés vous vous en doutez, cet adorable moment où il la surprend en train d'essayer sa robe dans son bureau :mgreen: (il aurait pu la voir nue qu'elle ne l'aurait pas moins engueulé) :


Lisbon : Van Pelt must die. (:mort de lol:)

Et le petit Jane qui en reste tout pantois Wink


...et qui la compare à une petite princesse en colère.

Jane (encore un peu éberlué) : « Someone stole your tiara »

Et là pas de second degré ou de moquerie, non point du tout, que nenni, ses réactions sont d'ailleurs toutes à prendre au premier degré dans cet épisode où l'on le verra très peu se camoufler derrière ce rempart de sourire ou d'ironie. Ainsi, quand il dit que quelqu'un a dû voler sa tiare, on voit vraiment qu'il la trouve trop mignonne dans cette robe très très (trop au goût de notre petite Lisb') « féminine », que cette comparaison avec une princesse est réelle.
Et c'est d'ailleurs cette comparaison qui aurait pu manquer dans le 2x09 qui prend tout son sens ici, où l'on peut comprendre que notre PJ trouve Teresa attirante. Chose qu'il n'a jamais montré jusqu'à présent, à part dans un épisode vers le début de la saison 3 avec Mashburn quand il disait qu'elle pouvait être attirante si l'on prenait en compte sa fragilité et sa sensibilité blessée. Faut dire qu'elle juste trop trop adorable avec ses cheveux relevés à la va vite et à demi peignés :amour: :


Et j'adore d'ailleurs le fait que pour une fois ce soit un homme qui dans une relation cherche à rendre plus féminine la nana en question *en demandant à Grace de la foutre demoiselle d'honneur... je suis sure qu'il voulait la voir en robe :mgreen:*. Ça change un peu, et c'est très agréable, je n'avais jamais fait remarquer cela auparavant mais c'est très appréciable et à tendance à un peu briser les codes (je veux parler de la manière dont cela a été fait).



[Partie 2]


Ah, la partie 2... la partie où Red John entre en scène. La partie où Hightower refait surface (cela m'a d'ailleurs donné envie de me revoir les épisodes pour mieux saisir la situation), où les suspects vont se retrouver au cœur d'un stratagème simple mais édifiant.

Bah oui, le coup d'utiliser la même chambre à un étage différent j'ai trouvé ça juste génial :) (bon faut dire que l'épisode m'avait déjà acquis à sa cause mais j'ai adoré)

J'ai également adoré le fait que Jane décide de se confier à son équipe, que Lisbon annonce comme si c'était une évidence qu'elle fait partie du voyage (au point où elle en est, cela n'étonne personne) mais qu'elle laisse le choix à son équipe qui évidemment veut être dans le coup (braves gosses)
Et l'énorme coup de bluff pour extorquer la liste des suspects à Laroche, j'ai éclaté de rire littéralement. (je me demande bien moi aussi quel est son inavouable secret d'ailleurs)

J'ai aimé aussi le fait de voir le dernier bastion de Jane en dehors de l'étage désaffecté des bureaux du CBI, mais plus encore l'apparition d'Hightower, venu lui annoncer qu'elle compte se rendre dans peu de temps en raison de la difficulté de sa cavale et de son désir de préserver ses filles.



Même si là, je la trouve un peu flippante... ^^'


Et nous de comprendre comme Jane que sa famille passe avant tout. Et mine de rien ses gamins sont franchement sympathique, ce qui ne fait qu'accroitre notre anxiété lorsque l'autre abrutie de Van Pelt amène son copain (soit disant innocenté entre temps) à leur cache.



Ahahahahahahaha. Pauvre quiche. Mais quelle gentille quiche nous avons là tout de même. Regarde un peu ce qu'il a fait ton jules avant que tu ne t'amuses à le bisouiller amoureusement :




Mon Dieu j'ai cru ronger mon frein comme jamais (et je ne me doutais même pas que j'allais bientôt atteindre le summum du rongeage de frein d'ici peu), me forçant (mal) à me calmer.

Lors de l'enchaînement des dernières scènes, j'ai d'ailleurs juste cru perdre ma voix à hurler intérieurement... bon et un peu extérieurement quand même lorsque Lisbon se prend une balle de la part de O'Laughlin.


AAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !*ça, c'était un échantillon du cri que j'ai poussé*


O'Laughlin. Ce sale petit rat. Je le sentais pas depuis le début ce mec.

Faut dire que Van Pelt, elle a un peu l'art d'être le dindon de la farce question petits copains, rappelons nous de celui du 1x16 (qui se fit descendre après avoir voulu tuer Patrick Jane. Paix à son âme :mgreen:). De là à entrer dans un couvent, il n'y a qu'un pas.
Et le pauvre Rigsby qui va se retrouver être le second choix... c'est un peu pathétique, non ? Rolling Eyes
Franchement, j'espère juste qu'elle va devenir un poil moins naïve, ou alors se barrer, mais pitié ne la faites pas sortir *encore*avec Rigsby, il mérite tellement mieux :/ *d'ailleurs la nana avec qui il était sorti quelques épisodes plus tôt me faisait trop rire, je l'avais adorée*
(ben ouais, j'assume, j'aime bien Van Pelt... quand elle n'est pas vraiment présente, parce que son personnage n'est pas franchement ce que j'appelle une réussite, mais qui sait peut être s'avèrera t elle géniale dans la saison 4)

O'Laughlin qui grâce à l'intervention de Lisbon sacrément amochée se fait refroidir par sa fiancée et par Hightower.
A vrai dire, il s'agissait du seul spoiler qui m'avait été dévoilé, qu'il allait mourir j'entends, pas forcément en étant le complice de Red John. D'ailleurs pourquoi ne devrait il n'y avoir qu'un seul complice ? Pourquoi pas plusieurs ? Je serai les enquêteurs, je me méfierai des quatre restants, mais bon...

Et là, tout s'enchaîne. Jane à l'autre bout du fil qui flippe sa race à mort en n'entendant plus Teresa était évidemment une scène marquante. Mais plus encore ce qui m'a frappé, c'est lorsque celle-ci lui a répondu qu'elle allait bien alors qu'elle respirait encore difficilement, presque haletante, et que Jane s'est calqué sur sa respiration, comme si il avait lui aussi été touché physiquement.
Honnêtement ? J'ai trouvé ça beau. Ne serait ce que d'un point de vue esthétique c'était admirablement bien trouvé. Et aussi d'un point de vue symbolique bien sûr.
Je n'ai pas besoin de détailler cela ou d'y ajouter je ne sais combien d'adjectifs... c'était juste beau.

Il lui fait encore pleinement confiance, et décide au risque de se prendre une grosse veste (parce qu'elle vient quand même de se faire tirer dessus la nana, même si elle avait un gilet pare-balle elle a quand même le bras méchamment pété, alors faut pas pousser trop mémé dans les orties non plus) de prendre le portable de O'Laughlin et d'appeler le dernier numéro pour lui annoncer sa mort.

Et elle le fait, elle en chie mais elle le fait sans discuter, alors que je supportais mal de la voir souffrir et que j'agrippais mon accoudoir. (brave petite Lisbon, cette gamine est en or, j'espère qu'il s'en rend compte ><)


Bon son bras gauche semble juste complètement inutilisable à l'heure actuelle, et son épaule semble... bousillée, oui je crois que c'est le mot. :mgreen:

Et lorsque l'on voit Red John (ou ce que l'on croit être Red John selon les interprétations de chacun) répondre à 5m de Patrick Jane, assis tranquillos à un café en train de lire son journal du matin et en réajustant ses lunettes, et bien on hurle encore plus fort. (enfin j'ai pour ma part lâché un très beau chapelet de juron et béni le fait d'être seule chez moi pour que personne ne m'entende)
Parce que ça, c'est de la folie pure, et c'est ce qui a fait entrer ce épisode dans mon panthéon personnel des épisodes mythiques, toutes séries confondues (et il commence à y en avoir un sacré paquet).
Une pure confrontation comme on les aime, un truc incroyable, presque inimaginable.




Non, ça peut pas être lui...

Red John : I have many names. Some people call me "Red John." (*tombe dans les pommes*)

On doute autant que Jane, on est juste complètement paumé. Est ce Red John ? Est ce possible ? Ou l'ultime rempart, l'ultime supercherie, le dernier de ses sbires prêt à se sacrifier ? Dans quel but ?
La dernière épreuve ? Ou bien un simple et ingénieux piège qui au mieux déstabilisera Jane, au pire, le verra être mis hors d'état de nuire, perdant la partie face à l'assassin ?

Sauf que je ne suis pas sure que le mentaliste soit aussi rationnel que moi à cet instant là.
Il ne réfléchit pour ainsi dire presque pas. Il n'est pas stupide bien sûr, il se demande si il s'agit bien du véritable Red John.
Mais il perd complètement ses moyens quand le supposé Red John s'apprête à partir tranquillement en lui disant qu'il compte raccrocher son tablier... et de lui parler une dernière fois de sa femme et de sa fille :

Red John : Your wife was very clean. She smelled like coaltar soap and lavender.Your daughter smelled like sweat... and strawberries and cream.

Bam. Bam. Bam.




Je crois que la photo se passe de commentaire... Amusant par ailleurs l'allusion à la fraise, le péché mignon de Lisbon, mais là je pense qu'il s'agit d'une pure coïncidence.

Échec et mat, Jane. Car en tuant ce que tu crois être Red John, pour moi tu n'as fais que perdre, encore et encore.

A vrai dire, Jane ne pouvait que perdre à cet instant là, que ce soit en l'arrêtant ou en le laissant prendre la fuite, car cela s'est déroulé bien trop tôt.

Cet épisode pour moi est un entre deux, une brèche. Une sorte de carrefour, un tournant bien sûr radical dans la vie de Jane. Chaque action nécessite un choix, chaque acte permet à Jane de franchir un pallier et d'emprunter deux voies, l'une sinueuse conduisant à la vengeance, l'autre tout aussi noueuse et conduisant à une certaine rédemption. Le problème, et je pense que c'est ce que Heller cherche à nous montrer en faisant intervenir Red John aussi « tôt » dans la série, c'est que Jane n'est pas encore prêt.
Jane a évolué, et ce en peu de temps après avoir stagné pendant des années.
Il a évolué tout au long de la saison 2 (après les évènements de fin de la saison 1 où il a sauvé la vie de Lisbon en tuant un des sbires de RJ), a régressé suite à cette confrontation ratée avec RJ et à l'enlèvement de Kristina à la fin de la saison 2, puis a fait d'énormes pas en avant à partir essentiellement de la deuxième moitié de la saison 3 quand il a compris quu'il pouvait peut être envisager sérieusement de faire son deuil. Mais là, c'était encore trop tôt.
Car il commençait tout juste à s'ouvrir tant à Lisb' qu'à son équipe à qui il a révélé par la suite ce qui il y a encore un an était inavouable (le poème de RJ entre autre)

Mais la plaie n'a jamais cicatrisé et selon moi il est tombé dans le pire piège qui soit.
Pour moi, Red John n'est pas mort, c'est une évidence. Du moins, pas son ombre, pas son symbole.
Soit il est encore en vie, et est encore fait de chair et de sang, attendant bel et bien l'épreuve ultime où Patrick Jane devra être prêt, soit quelqu'un reprendra le flambeau et le titre. Il ne s'agit que d'un avis purement personnel, mais ceux qui auront lu ma fic auront peut être une petite idée de ce que je pense vis à vis de Patrick Jane.
Pour moi, Jane doit s'affranchir de Red John, non pas en le tuant, ce qui ne résoudra évidemment rien, mais en faisant son deuil, en acceptant de vivre pour ne laisser plus aucune prise à ce boucher.
Si Jane doit tuer Red John et ce qu'il représente, il doit le faire pour empêcher d'autres morts, ou parce qu'il n'a pas le choix, pour protéger non plus ses intérêts mais celui des autres.
Voilà pourquoi pour moi Red John, quel qu'il soit, qu'il s'agisse d'un simple mortel, d'un symbole, d'un titre provenant d'une secte louche (ou même d'un grand gourou de cette même secte louche), ne peut mourir de cette façon... et je crois d'ailleurs, vu comment Heller met tant de soin à poser ses pions sur l'échiquier, que le créateur de TM est trop ambitieux pour faire mourir cette Némésis aussi facilement.

(ah, il doit bien rire sadiquement le Brubru en nous imaginant spéculant furieusement sur son fichu season final, parce qu'il a sacrément bien réussi son coup ><)


TM et moi c'est donc un peu comme une histoire d'amour étrange. Un je-t'aime-moi-non-plus à sens unique, une sorte de fascination qui a connu des hauts au départ pas forcément très hauts et des bas pour ainsi dire abyssaux. Et pourtant, quelle prise de hauteur je me suis pris en pleine tête, une véritable claque qui me ferait presque planer.
C'en est presque vertigineux, et je crois pouvoir affirmer que jamais je n'ai été si dithyrambique.
A Heller donc de tenir ses promesses, il m'a prouvé qu'il pouvait faire quelque chose d'exceptionnel avec cette série, alors, surtout, qu'il fasse dans la continuité.

Je n'ai donc qu'une chose à dire... lorsque la saison 4 commencera, je serai là.


Et qu'en sera t il de Jane ?

_________________
El Bufon, pour vous servir.

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3x23-3x24 Strawberries and Cream

Message  **DELIRIUM** le Ven 3 Juin - 12:08

J'ai pas grand chose à ajouter, c'est juste une irrésistible envie de dire que je suis parfaitement d'accord avec toi sur toute la ligne qui me pousse à écrire. :mgreen:
Je suis notamment très heureuse de voir que tu partage mon point de vue concernant Jane et sa vengeance (le fait qu'il n'était pas encore prêt et tout ce que tu dit dans les derniers paragraphes de ton commentaire).

Ce sont les mêmes scènes que toi qui m'ont marqué, j'ajouterai juste la toute toute fin de l'épi, où Jane après avoir buté RJ (ou celui qu'il croit l'être) se rassoie et... boit son thé comme si de rien était ! Shocked

Sur le coup, ça m'a presque fait rire tellement c'est "janissime", mais en fait avec le recul, je me suis rendu compte que ça m'a vraiment marqué, cette image de calme froid du mec qui fini de siroter sa tisanne alors qu'il vient juste de flinguer un type. Même si interieurement, c'est surement loin d'être le calme plat dans sa ptite caboche, au blondinet ! Enfin je pense pas, à moins que ce ne soit le contre coup du choc...
Mais comme je n'arrive pas à voir Jane dans la peu d'un tueur de sang-froid qui tue sans rien ressentir, c'est ce que j'me dis pour me rassurer.

Donc, j'ai moi même adoré cet épi (malgré la fin beaucoup trop violente pour une petite fille de mon âge :ghihihihihi: *je blague, hein...* ).
Il faut dire que c'était tout de même une vraie mine d'or pour les shippeurs de tous poils !(personnellement mes poils à moi sont couleur "jisbon", c'est-à-dire bruns avec des mèches blondes ! :mgreen:)

Enfin voilà, merci Indig' pour ce commentaire qui m'a bien fait rire par moment ! (ça me serait jamais venu à l'esprit de qualifier Lisbon de "pauvre bichette" !^^ Et puis le passage sur Van Pelt et ses choix masculin plus que douteux... :mort de lol: )

@ + !

**DELIRIUM**
Membre de la police locale

Messages : 138
Date d'inscription : 11/09/2010
Localisation : Sous le soleil des tropiiiiiques...de Montpellier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3x23-3x24 Strawberries and Cream

Message  Indigo le Ven 3 Juin - 12:22

J'ai pas grand chose à ajouter, c'est juste une irrésistible envie de dire que je suis parfaitement d'accord avec toi sur toute la ligne qui me pousse à écrire.

Et je suis super contente que tu l'aies fait ! J'avais peur que les gens ne soient rebutés par la longueur de mon commentaire vu que je me suis pas mal arraché dessus (tous mes coms ne sont pas comme ça, mais pour les épisodes spéciaux, je peux rarement m'en empêcher).

Ce sont les mêmes scènes que toi qui m'ont marqué, j'ajouterai juste la toute toute fin de l'épi, où Jane après avoir buté RJ (ou celui qu'il croit l'être) se rassoie et... boit son thé comme si de rien était !

Ouiiiiiii, j'ai failli mettre une photo honnêtement, et puis la capture que j'avais faite ne me convenais pas alors j'ai décidé de ne pas la mettre :mgreen: *Mais comme tu dis, c'est tout à fait "Jane".
Il a accompli sa vengeance, maintenant il a trouvé la paix.

Enfin je pense pas, à moins que ce ne soit le contre coup du choc...
Mais comme je n'arrive pas à voir Jane dans la peu d'un tueur de sang-froid qui tue sans rien ressentir, c'est ce que j'me dis pour me rassurer.

Je pense qu'il y a aussi un peu de ça. Et je pense que petit à petit il va se rendre compte que presque rien n'a changé, même si en soi le sentiment que RJ ne plus s'en prendre à ses proches doit le tranquilliser un petit peu :mgreen: (d'ailleurs je pense que dans la saison suivante, si ils suivent les traces du ship, on aura un Jane plus démonstratif et une Lisbon plus en retrait qui va vouloir le taper et le renier à tout bout de champ *mais c'est mon sang corrompu de shippeuse qui parle :ghihihihihi:*)

malgré la fin beaucoup trop violente pour une petite fille de mon âge

Pauvre bichette :mgreen:

Il faut dire que c'était tout de même une vraie mine d'or pour les shippeurs de tous poils !(personnellement mes poils à moi sont couleur "jisbon", c'est-à-dire bruns avec des mèches blondes !)

:mort de lol:

Et je ne peux que plussoyer. Cet épisode met parfaitement en exergue leur relation, et je sais pas, mais j'ai trouvé que cette fois on avait une réelle avancée vers... je-sais-pas-encore-trop-quoi.

Enfin voilà, merci Indig' pour ce commentaire qui m'a bien fait rire par moment ! (ça me serait jamais venu à l'esprit de qualifier Lisbon de "pauvre bichette" !^^ Et puis le passage sur Van Pelt et ses choix masculin... :mort de lol:)

Merci à toi :mgreen:
Non mais attends mais VP mais c'est une quiche quoi ! Même les lardons sont pas aussi gratinés ! C'est juste hallucinant quand on la regarde roucouler, on a juste envie de lui foutre les meurtres de son copain sous le nez.

_________________
El Bufon, pour vous servir.

Indigo
Admin

Messages : 504
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : Bergen (Norvège)

Voir le profil de l'utilisateur http://mentalist-le-forum.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3x23-3x24 Strawberries and Cream

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum